Le remontage définitif

Nous sommes mi-Septembre 2008 et il me tarde de tout remonter (déjà parce que je commence à ne plus avoir de place dans l'atelier, et surtout que ça va faire 1 an que je n'ai pas roulé !).

En plus, c'est un vrai plaisir : tout est bien propre , et il n'y a pas de mauvaises surprises, vu que tout a été vérifié lors du remontage "à blanc".


La partie cycle

Pas grand chose à dire pour cette partie, sinon que les articulations et roulements sont bien graissés, et que les jeux (roulements de directions, bras oscillant, garde des freins, ...) sont réglés au poil.

Je fais aussi très attention à ne pas rayer les peintures !

Ha si, un petit truc à dire : je colle systématiquement toutes les vis qui seront rarement démontées au "frein-filet normal" : je n'ai pas envie de semer des pièces à cause des "good vibrations" !

Comme je l'avais refait et qu'il avait été testé, le faisceau est rapidement remonté. Il est quand même testé avec une batterie de secours ... c'est impeccable !

La partie cycle remontée :

La partie cycle remontée


******************************************

Nous sommes début Novembre 2008, la partie cycle est enfin terminée !

En bref, les travaux d'Octobre ont été :

J'ai passé plus de temps que prévu sur les détails et les différents réglages. Je n'ai pas pris beaucoup de photos lors de ces différentes étapes (désolé ).


Réparation du commodo gauche Il y a eu aussi la petite patte en plastique du sélecteur code/phare qui m'est restée dans les mains lors des essais électriques .

Comme je n'avais pas envie de racheter un commodo complet (cette pièce n'est pas vendue séparément), j'ai choisi de la réparer.

Une petite patte en alu noyée dans de la résine époxy et c'est tout bon (même plus solide qu'à l'origine !).
Bon, il faut quand même être assez méticuleux et patient (voire un tantinet maniaque ).


Dérouillage de la béquille centrale Tiens, au passage, je vous donne mon avis sur la méthode de dérouillage par électrolyse :
Tout d'abord, la commande de la béquille centrale a été modifiée (elle tapait dans les platines de commandes reculées), puis la béquille a été redressée et renforcée.
Comme elle était bien oxydée (je l'avais stockée décapée telle quelle), et que les recoins ne sont pas facilement accessibles, j'ai tenté l'expérience de dérouillage par électrolyse.
Un bac, de l'eau avec une poignée de cristaux de soude, un chargeur de batterie, le + sur un morceau d'inox, le - sur la pièce à dérouiller ... et 2 heures plus tard, c'est impeccable !
Ça marche bien et surtout ça évite d'user de l'huile de coude ! J'aurai du essayer plus tôt .


Voilà quelques photos de la partie cycle terminée (il manque la béquille centrale, la commande de frein arrière et la plaque d'immatriculation "home made", qui ont été remontées depuis).

Bon, j'admets que le rétro n'est pas une réussite (dixit ma femme ), je le remplacerai par un modèle rond.

Pour le fun, j'ai testé la partie cycle dans une descente, histoire de voir comment on est dessus et surtout pour tester les freins ... un vrai vélo !

La partie cycle terminée :

La partie cycle terminée (Vue 3/4 arrière gauche)
La partie cycle terminée (Vue 3/4 avant droit)
La partie cycle remontée (Vue arrière)


Nous sommes maintenant début Novembre 2008. J'ai gardé le meilleur (enfin, ce que je préfère ) pour la fin : je vais pouvoir me lâcher sur moteur !

Rendez-vous sur la page "Le moteur" pour l'avancée des travaux de cette fin d'année.


Page précédente Sommaire